Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 23:32

10.gif

 

Le volume "Somme " de la carte archéologique de la Gaule est paru!!!

 

arton946-e4d85.jpg

Toutes les infos sur le site Internet

Partager cet article
Repost0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 14:06

Parution de la Carte Archeologique de la Gaule Somme pour mars 2013

 

Publications de l’Académie des Inscriptions et des Belles-Lettres


Carte archéologique de la Gaule,

sous la direction scientifique de Michel Provost


La Somme (CAG 80/2), par T. Ben Redjeb, 840 p., 1268 fig., mars 2013, 85 € –

Diff. CID, 18 rue Robert Schuman,
CS 90003, 94227, Charenton-le-Pont, cedex ;

tél 01 53 48 56 30

Comptoir des presses d’universités, 88 rue Claude Bernard,
75005, Paris, tél. 01 47 07 83 27.

 

caj.JPGLe département de la Somme, situé dans le nord-ouest du Bassin parisien, s’inscrit au sein d’une vaste plateforme marine bordée par des massifs anciens. Les plateaux qui se succèdent entre l’embouchure de la Bresle au sud et l’estuaire de l’Authie au nord, y dominent, complétés par une plaine maritime divisée en deux par la baie de Somme. C’est avec le questionnaire établi au début du XIXe siècle par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres à l’intention des préfets qu’y débute véritablement la recherche archéologique, avec le soutien de plusieurs sociétés savantes (celle d’Abbeville créée en 1797, celle de la Somme née en 1836, étendue à la Picardie en 1839), fort actives à mettre au jour les nombreuses nécropoles mérovingiennes que compte la région. Un peu plus tard, c’est dans ce département que Boucher de Perthes aura l‘idée d‘associer archéologie et géologie en une discipline nouvelle appelée « archéogéologie » et fondée sur l’étude stratigraphique des vestiges. S’il faut ensuite attendre 1972 pour que soit fondée une circonscription archéologique autonome de Picardie, il convient de relever que l’archéologie picarde s’est orientée, dès les années 1960, vers l’archéologie aérienne. Durant les années 1970 et 1980, Roger Agache (1926-2011), qui fut correspondant de l’AIBL, accumula des milliers d’heures de vol et, fort de dizaines de milliers de clichés aériens, découvrit un peu plus de 2 900 sites protohistoriques et antiques. De son côté, la prospection pédestre s’est considérablement développée à partir 1975 et celles menées dans le cadre de l’« archéologie préventive », surtout depuis 1990, ont conduit à sillonner des zones très étendues qui ont permis à la réflexion de l’archéologue de « changer l’échelle ». Ainsi le tracé du TGV-Nord a-t-il pu être fouillé sur 47 km, celui des autoroutes A28 sur 30 km, celui de la A16 sur 95 km, celui de l’A29 sur 95 km, celui du gazoduc de Loon-Plage à Cuvilly sur 60 km de long ! Face à de tels développements, un bilan des découvertes archéologiques s’avérait indispensable. On le doit à la ténacité de Tahar Ben Redjeb qui durant quelque 30 années les a recensées au sein du Service régional de l’Archéologie à Amiens.

 

logo CIRAS-copie-1Le CIRAS organisera une séance de signature de cet ouvrage après sa parution.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 23:12
blog.JPG
25 septembre 2012
 Néolithique,Paleo et Méso,Publications — Jean-Philippe Collin @ 0:00

L’AFEQ, l’Association Française pour l’Étude du Quaternaire, vient de publier un nouveau hors-série à la revue Quaternaire. Ce cinquième numéro est consacré à la Vallée de la Selle. En voici un résumé :

Ce numéro spécial de Quaternaire rassemble les résultats des importantes recherches menées en 1995 dans la vallée de la Selle, à Conty près d’Amiens (Somme), dans le cadre d’une opération archéologique de sauvetage. Ces recherches multidisciplinaires incluant stratigraphie, sédimentologie, archéologie, malacologie, palynologie, paléoentomologie et datations radiocarbone ont fourni un ensemble de données unique et des résultats remarquables concernant l’évolution des systèmes fluviatiles en relation avec les modifications climatiques entre la fin du Pléniglaciaire weichselien et le début de l’Holocène. La première modification majeure de la morphologie fluviale est contemporaine de la transition Pléniglaciaire supérieur / Tardiglaciaire (vers 13 000 BP). La courte période froide qui est ensuite enregistrée au sommet des tourbes Bølling est attribuée au Dryas moyen (Dryas 2). À l’Allerød, l’occupation archéologique principale du gisement paléolithique de Conty s’intègre dans une séquence sédimentaire particulièrement bien développée attribuée à la phase récente de la tradition des groupes à Federmesser. Cette occupation, datée de la première moitié de l’oscillation d’Allerød entre 11 800 et 11 400 BP, est associée à de nombreux
restes osseux. La fin du Tardiglaciaire est caractérisée par le colmatage de l’ensemble de la vallée par des limons de crue attribués à la phase froide du Dryas récent. Une deuxième phase d’incision majeure apparaît à la charnière avec l’Holocène vers 10 000 BP, en parallèle avec une autre phase de réchauffement climatique rapide et une nouvelle expansion de la végétation, révélées par tous les bio-indicateurs. D’un point de vue général, l’évolution des environnements fluviatiles de la vallée de la Selle est comparable à celle de nombreuses autres vallées du nord-ouest de l’Europe, montrant ainsi que les systèmes fluviatiles réagissent très rapidement aux variations climatiques de courte durée.

 

 

Pour voir le pdf cliquez ici

Partager cet article
Repost0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 19:33

Ludovic Moignet des Ambiani nous signale la parution du livre « LA VIE D’UN GUERRIER GAULOIS » aux éditions Calleva (http://calleva.fr/La-vie-d-un-guerrier-gaulois).


"Avec la collaboration de YANN KERVRAN (http://www.kervran.org/) et de LES AMBIANI (et de son président Stéphane Gaudefroy) l’aventure, commencée il y a 4 ans, prend enfin corps.

 

Nos connaissances sur les Gaulois sont lacunaires. Les textes de leurs contemporains Grecs et Latins sont partisans et souvent caricaturaux et la tradition orale de nos fameux « ancêtres » nous prive des témoignages que cette brillante civilisation aurait pu nous léguer.

 

Heureusement, depuis ces trente dernières années, la systématisation des fouilles archéologiques nous procure une somme colossale d’informations beaucoup plus directes, recueillies dans les poubelles des habitats, dans les sépultures et dans les sanctuaires.

 

Pourtant, malgré le renouvellement de ces connaissances, la vision du Gaulois souffre encore auprès d’un large public d’une image dessinée au XIXème siècle : barbares vivant dans des huttes enfumées, vêtus de peaux de bêtes, grands, blonds et moustachus, prompt à la bagarre comme à la ripaille, surtout s’il y a du sanglier…en résumé, l’esprit gaulois, incarné par Astérix.

 

Modestement, ce livre veut contribuer par l’image, à torde le cou à ces clichés tenaces, en illustrant une culture matérielle et un savoir technologique riche et aboutit, mais aussi une pensée complexe emprunte de croyances religieuses.

 

Mais, comme toute science humaine, l’archéologie n’est pas une science figée. Entre état de la question et divergences de vues entre spécialistes, nous avons fait nos propres choix au milieu des écueils et composé des tableaux qui ne doivent pas être pris au comptant, mais bien comme des tentatives d’évocation de ce qu’aurait pu être la vie d’un guerrier gaulois et de ses contemporains.

Alors gardez un œil critique….

 

Préface de Christian Goudineau, professeur au collège de France : «  …/…Évidemment, les contestations ne manqueront pas, comme à chaque fois que l’on montre, et moi-même suis loin d’être d’accord avec tout, mais le positif l’emporte largement car nombre de ces pages sont de vraies « leçons de chose » d’autant plus fascinantes qu’elles offrent non pas des dessins mais des photographies dotées d’une force « réaliste » qui informe et interpelle…/… »

 

Un aperçu : http://issuu.com/calleva/docs/vie-guerrier-gaulois?viewMode=magazine&mode=embed

 

 

Ludovic Moignet

Directeur de l'association d'archéologie vivante

LES AMBIANI

85, rue d'Ile de France 80100 ABBEVILLE

Tél : 03.22.27.06.91 ou 06.62.53.81.71

ludovic.moignet@les-ambiani.com

www.les-ambiani.com

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 19:27

logo CIRAS

 

Le dernier n° de la Revue Archéologique de Picardie est paru. Vous saurez tout sur les fouilles du « Palais des Sports/Coliseum » à Amiens qui feront l'objet d'une conférence du CIRAS le 15 avril. Elle sera animée par Eric Binet, responsable Inrap des fouilles.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de association.ciras.over-blog.org
  • : Diffusion au grand public des résultats de la recherche archéologique, projections de documentaires, conférences, visites de sites et d'expositions, festival du film d'archéologie d'Amiens.
  • Contact

Nouveau site du CIRAS

Le Ciras a maintenant un site Internet pour compléter le blog! Venez nous rendre visite sur

http://associationciras.jimdo.com/

Recherche

cromagnon pt-21

Archives

Les archives du CIRAS

Dans les archives, retrouvez les séances de Cin'archéo, les conférences, les visites d'expositions classées par mois et par années.