Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 11:16

journaux012-copie-1

 

 

Boves. Diagnostic sur 1 ha, préalablement à l'aménagement d'un lotissement

(Th. Ducrocq, Inrap, 2012).

 

 

Le site est localisé en bas de versant. Les niveaux limons argileux bruns organiques et tourbeux, présents sous les tourbes, ont livré quelques silex patinés (Mésolithique moyen et/ou Paléolithique final) et d’autres très « frais » appartenant à une production laminaire régulière obtenue par percussion indirecte (Mésolithique à trapèzes ou Néolithique ancien). Quelques éléments de faune très bien conservée (cerf) ont également été recueillis. Ces vestiges semblent devoir être mis en relation avec la présence d'une halte de courte durée.

 

Capture.JPGboves22.JPG

os canon de cerf fracturé avec traces de découpe. Cl. Inrap.

 

Source : rapport de diagnostic.

Partager cet article
Repost0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 18:37

journaux012

 

 

Rue. Diagnostic sur 14,3 ha, préalablement à l'exploitation d'une carrière

(R. Rougier, Inrap, 2012).

 

Le site est localisé sur une foraine et dans les bas champs.

*Une structure est datée d’une phase sans doute récente de l’Age du Bronze (ou peut-être premier Age du Fer).

*Une occupation antique, qui semble délimitée par un fossé larde de 1 m à 1,90 m, s'étend sur plus d’1 ha et déborde hors emprise vers l’est. Une couche de terre noire renfermant du mobilier et beaucoup de coquilles de coques concassées, présente sur l'ensemble de l'occupation, pourrait correspondre à un horizon humifère antique en place. Les structures relevées consistent en portions de fossés, bâtiments sur trous de poteaux et fosses. Outre des tegulae, de la faune et quelques fragments de verrerie, ont été recueillis 202 vases estimés tessons de céramique (dont une importante proportion de sigillée : 36% ) qui permet de dater le site entre la première moitié du IIe et le milieu du IIIe siècle apr. J.-C.

 

Capture.JPGrue.JPG

Fossé entourant l'établissement. Cl. Inrap.

 

*Immédiatement au sud, dans la zone des bas champs, un établissement agricole daté entre le début du XVe et le milieu du XVIe siècle, semble circonscrit par un puissant fossé quadrangulaire dont certaines portions sont toujours actives et en eau. Il délimite un enclos d'environ 1,3 ha à l'intérieur duquel trois unités, dont une dense en structures, ont pu être distinguées. Un abondant mobilier (faune et céramique) a été recueilli. L'inhumation apparemment isolée d'un homme adulte est soit en relation avec cette occupation, soit légèrement postérieure. L’étude des archives et des plans anciens suggère qu’il pourrait s’agir d’une ferme, peut-être dépendante d’un établissement plus important situé au hameau de Hère, qui aurait disparu au profit des deux fermes voisines qui existent encore actuellement.

 

Source : rapport de diagnostic.

Partager cet article
Repost0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 23:40

journaux012

 

 

Corbie.

Diagnostic sur 4 ha, préalablement à l’aménagement d'un lotissement

(E. Petit, Inrap, 2012).

 

Le diagnostic a livré des indices épars de deux occupations chronologiques :

*Un trou de poteau avec calage de petits blocs de grès a livré deux tessons de céramique datés du Bronze final/ Premier Age du Fer. Il semble associé à une petite fosse dont le comblement contenait des charbons de bois et de petits fragments de grès brûlés. Aux alentours, plusieurs fosses au contenu stérile ont été repérés.

 

Capture.JPGcorbie.JPG

Le trou de poteau. Cl.Inrap

 

*Un probable parcellaire est matérialisé par deux fossés dont l'un a été suivi sur plus de 130 m. Les quelques éléments de mobilier recueillis (tuiles plates, clou en fer, petite épingle en bronze) sont datés du Moyen-Âge voire de la période moderne.

 

Source : rapport de diagnostic.

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 19:16

Mardi 15 Mai 2012 - Courrier Picard

journaux012
LA BOISSELLE
Deux squelettes de soldats français mis au jour
Les deux squelettes ont été découverts dans l'enceinte d'une ferme détruite pendant la guerre de1870 et dont les ruines ont été disputées pendant la Grande Guerre par les Français, les Anglais et les Allemands.

Les deux squelettes ont été découverts dans l'enceinte d'une ferme détruite pendant la guerre de1870 et dont les ruines ont été disputées pendant la Grande Guerre par les Français, les Anglais et les Allemands.

Les fouilles se poursuivent jusqu'à demain au Glory Hole. Avec déjà une importante découverte à l'actif de l'équipe franco-britannique.

Cela fait deux semaines que l'équipe de bénévoles, des Français et des Britanniques placés sous la bienveillance de Peter Barton, s'activent sur le site du Glory Hole. Et ils n'en finissent pas de redécouvrir l'Histoire...

 

Cliquez pour lire la suite

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 19:21

journaux012

 

Lundi 14 Mai 2012 Le Courrier Picard

SOMME Néandertal ressurgit du canal
Mercredi, une équipe filmait pour Arte un documentaire sur l'homme de Néandertal. Diffusion dans un an.

Mercredi, une équipe filmait pour Arte un documentaire sur l'homme de Néandertal. Diffusion dans un an.

publicité

L'homme de Néandertal a apprécié la région. Après Abbeville, des fouilles très récentes autour du canal Seine-Nord ont permis de retrouver sa trace dans l'est de la Somme.

Une simple petite ligne grisâtre, entre deux grosses strates de terre.

Dans ce signe infime, les archéologues de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) ont vu les traces d'occupation des lieux par des hommes préhistoriques, il y a des milliers d'années.

 

Lire la suite

Partager cet article
Repost0
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 12:22

journaux012-copie-1

 

Courrier picard du 2 mai 2012

Les fouilles ont repris sur le site de La Boisselle ; les archéologues espèrent de nouvelles découvertes. Lire la suite

 

boisselle.JPG

Partager cet article
Repost0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 15:36

 

journaux012

Rainneville/. Diagnostic sur 3,2 ha, préalablement à l’aménagement d'un lotissement (L. Blondiau, Inrap, 2012).

 

Ce diagnostic a permis de mettre au jour deux secteurs archéologiques.

 

*Sur un point culminant, une petite occupation, probablement néolithique est matérialisé par plusieurs éclats de silex et quelques tessons recueillis dans les limons brunâtres localisés entre les labours et le Bt franc et dans le comblement de trois trous de poteau. A cet phase pourrait appartenir une fosse isolée qui a livré quelques tessons attribuables à la Protohistoire ancienne.

 

*En périphérie sud-ouest d'une villa, deux enclos fossoyés irréguliers sont séparés par un fossé transversal. Creusés durant à la période laténienne, ils semblent perdurer à l’époque romaine. Dans l'enclos nord, une petite zone funéraire gallo-romaine comprend une ou deux incinérations, une structure de combustion (bustum ?) quadrangulaire aux bords rubéfiés et deux trous de poteaux. L'incinération testée, exempte d'amas osseux, a livré trois vases et une monnaie de Néron. Dans l'enclos sud, une fosse est comblée avec du charbon de bois et de l’argile rubéfiée (foyer ?). En périphérie sud-ouest de cet enclos, deux fosses d’extraction gallo-romaines se recoupent.

Capture.JPGrainneville.JPG

Cl Inrap

 

Source : T. Ben Redjeb, Carte Archéologique de la Gaule – Somme, à paraître

Partager cet article
Repost0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 12:38

journaux012

Chilly/Fransart. Diagnostic sur 1 ha, préalablement à l’aménagement d'un parc de huit éoliennes (L. Blondiau, Inrap, 2012).

 

Le diagnostic réalisé à l'emplacement de quatre des éoliennes s'est révélé positif.

 

*A Chilly, en périphérie sud de substructions gallo-romaines repérées par photographie aérienne par R. Agache en 1974, un fossé, qui a livré quelques tuiles, pourrait être antique.

Capture.JPGcf.JPGVue du fossé.Cl. Inrap.

 

 

*A Fransart, un fossé (d'enclos ?), suivi sur une distance de 10 m, se caractérise par trois états successifs. Le comblement n'a livré aucun matériel. A l'emplacement d'une autre éolienne, quatre fosses et un trou de poteau ont été repérésdans un enclos fossoyé. Des tegulae et quelques tessons des Ier-IIe s., ainsi qu'un tesson probablement mérovingien ont été recueillis.

Capture.JPGcoup.JPG

Coupe du fossé. Cl. Inrap.

 

*A Maucourt, en périphérie orientale de substructions étendues probablement gallo-romaines repérées par R. Agache, un habitat est matérialisé par des fossés, des trous de poteau, des fosses d’extractions réutilisées en dépotoirs et des fosses. La céramique recueillie est datable de La Tène finale/début de l’époque romaine. Plus à l'est, des prospections complémentaires ont permis de repérer quatre bâtiments à fondations de craie.

 

Source : T. Ben Redjeb, Carte Archéologique de la Gaule – Somme, à paraître

Partager cet article
Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 22:36

journaux012

Une porte vers l'avenir, la connaissance, et le passé

 

D'ici 2015 la citadelle accueillera 8000 étudiants dans un espace pensé par l'architecte Renzo Piano. En attendant, 7 archéologues fouillent des couches d'histoire. Rencontre... Pour lire la suite cliquez ici.

Capture.JPGcitadel-copie-1.JPG

Partager cet article
Repost0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 18:24

journaux012

 

Caix. Fouille sur 1 ha, préalablement à l’aménagement d'un Parc de six éoliennes (Emmanuel Petit, Inrap, 2011).

 

Le diagnostic réalisé à l'emplacement de trois des éoliennes concernées s'est révélé positif.

 

Sur la première, un silo de La Tène ancienne, conservé sur au moins 0,70 m de profondeur, a livré des fragments de charbons de bois, des fragments de terre cuite (dont un fragment de clayonnage), de petits silex dont certains sont brûlés et une vingtaine de tessons

 

Sur la seconde, un fossé semble servir de limite à une sépulture à incinération très arasée de La Tène moyenne ou finale. Elle a livré un amas osseux, une ou deux céramiques (dont une faisselle) et un anneau en fer

caix.JPG

L'incinération. Cl. Inrap.

 

*Sur la troisième, localisée à l'emplacement de vastes substructions indéterminées repérées en 1966 par photographie aériennes par R. Agache, des vestiges s'étendent sur plus de 250 mètres le long. On observe des fossés de parcellaire, une fondation en craie très arasée, des trous de poteaux, une ou deux structures de combustion témoignant d’une activité métallurgique, des remblais limoneux charbonneux contenant des matériaux de construction (tegulae, blocs de craie et rognons de silex), une structure qui pourrait être une mare et une probable carrière d'extraction. La datation s'étend de La Tène finale au Bas-Empire.

 

Source : T. Ben Redjeb, Carte Archéologique de la Gaule – Somme, à paraître

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de association.ciras.over-blog.org
  • : Diffusion au grand public des résultats de la recherche archéologique, projections de documentaires, conférences, visites de sites et d'expositions, festival du film d'archéologie d'Amiens.
  • Contact

Nouveau site du CIRAS

Le Ciras a maintenant un site Internet pour compléter le blog! Venez nous rendre visite sur

http://associationciras.jimdo.com/

Recherche

cromagnon pt-21

Archives

Les archives du CIRAS

Dans les archives, retrouvez les séances de Cin'archéo, les conférences, les visites d'expositions classées par mois et par années.