Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 17:19

 

Exposition « Le Temps des romains, perception, mesure et instruments"

 

 

Une bonne trentaine de personnes ont participé à la visite de l'exposition organisée par le CIRAS ce dimanche 3 février

expo-musee-le-temps-1008.JPG

Panneaux et objets ont permis de comprendre la façon dont nos ancêtres percevaient et déterminaient l'heure.

expo-musee-le-temps-1007.JPG

Parmi les objets d'importance exposés, deux ont été découverts dans le département de la Somme.

 

cadran solaire portatif Berteaucourt les Dames

 

 

 

 

Le cadran dit de « Berteaucourt-les-Dames », en fait découvert en 1985 sur une villa gallo-romaine à Vignacourt, se présente sous la forme d'un disque de bronze sur lequel sont gravés un abaque avec les mois et une série de lieux suivis de la latitude correspondante. Indicateur de latitude et méridienne portative, il donnait le midi solaire du lieu et peut-être l'heure. Il manque sans doute un crochet de suspension et le bras servant de lecture à la lecture des heures

 

 

 

 

 

 

Le cadran portatif cylindrique en os a été découvert en 2006 lors des fouilles menées dans l'Ilôt des Boucheries à Amiens. Chaque ligne horaire est valable deux fois tout comme les lignes des mois.

cadran-2.jpg

Sur cette illustration, on peut lire : VIII K IVL, le 8e jour avant lers calendes de juillet (il s'agit du solstice d'été fixé à l'époque romaine le 24 juin).

Le soleil (sol)semble s'arrêter (stare) car c'est le jour le plus long de l'année. "Juillet" est le mois de jules (césar), tout comme août est celui de l'empereur Auguste.

Infographie : Stéphane Lancelot, INRAP

cadran 1

Dessin du cadran d'Amiens : chaque ligne horaire est valable 2 fois tout comme les lignes des mois (ici à la verticale).

DAO Eric binet ; infographie, Stéphane lancelot, Dessin Béatrice Béthune

cadran-3.jpg

Nous vous conseillons de voir ou revoir cette remarquable exposition qui se tiendra jusqu'au 24 mars 2013. Elle est accompagné d'un catalogue d'où sont extraites les informations ci-dessus.

Partager cet article
Repost0
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 23:12
journaux012-copie-1
PERONNE La ville s'expose dans le Nord

Courrier Picard samedi 2 février 2013

cp12.JPG

Isabelle Bollard-Raineau, responsable du service recherche et conservation du musée de Bavay, ici devant les trois fibules du musée Danicourt.

Péronne côtoie Boston, Londres et Saint-Germain-en-Laye. Ce n'est pas une blague et ça se passe à Bavay, près de Valenciennes (Nord). Ce musée archéologique du Département du Nord propose une exposition temporaire jusqu'au 27août portant sur l'historiographie de l'archéologie à travers les collectionneurs et les collections d'antiques découverts à Bavay.

Intitulée Voyager à travers les collections de Bavay- Histoire d'archéologie 1780-1976 , elle rassemble plus d'une centaine d'objets archéologiques découverts à Bavay et actuellement conservés dans 25 musées prestigieux (British museum à Londres, musée d'archéologie Nationale à Saint-Germain-en-Laye, Musée du Louvres à Paris...). Dont trois fibules (des broches romaines pour maintenir les vêtements) du IIe siècle après J.-C et en forme d'animaux (un paon, une panthère et un poisson). Elles font partie de la collection d'Alfred Danicourt qui l'avait légué à la ville de Péronne et dont un musée porte son nom.....

la suite ici

Partager cet article
Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 13:15

Actualités archéologiques internationales

Janvier 2013

 

Pour voir le document PDF cliquez ici

 

Ce mois-ci...

 

Venus des quatre coins du continent, les archéologues ont été en conclave, place Navone, à Rome. L’heure pourrait être grave, puisque, après la Grèce, l’Espagne l’Italie, l’Angleterre, l’ensemble des pays semble touché par un nouveau mal : la crise. Déjà les archéologues polonais oeuvrant dans les îles britanniques s’en sont retournés au pays. Le Salon Noir du 9/01/2013

Capture.JPGrom.JPG

 

Depuis plus d’un siècle et demi archéologues et pilleurs recherchent en Champagne-Ardenne, les fameuses tombes à char celtiques des 5e- 4e siècles avant notre ère. Depuis plusieurs années Bernard Lambot ouvre à nouveau ces tombes de l’élite gauloise et découvre d’exceptionnels éléments d’art celtique que les pilleurs n’avaient pas
entrevus. Le Salon Noir du 30/01/2013.

Capture.JPGsn.JPG

 

Voici peu, personne ne savait qu’un vaste sanctuaire antique se trouvait sur la commune du Mesnil-Saint-Nicaise, dans la Somme. Sa récente fouille mais aussi celle de deux puits, de plus de 15 m de profondeur, révèlent aujourd’hui un remarquable ensemble d’objets à caractère votif dont d’exceptionnels bois sculptés, des ex voto dédiés au dieu Apollon. Le Salon Noir du 23/01/2013.

mns.JPG

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 13:43

journaux012-copie-1

 

L'ancienne école abrite des trésors archéologiques

 (Courrier picard du 27 janvier 2013)


famechon.JPG

Plongée au coeur de la salle archéologique de Famechon aménagée à partir de 1991.

Depuis le musée s'est étoffé et garde jalousement des objets remarquables...

 

 Lire la suite ici

 

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 16:02

Samedi 2 Février 2013 :

Festival déconcentré à Noyon au cinéma Paradisio

 

Le service archéologique propose à partir de cette année de présenter une partie des films projetés à Amiens dans le cadre d’un festival déconcentré. Ce mini-festival se déroulera sur une après-midi au cinéma le Paradisio. Deux films d’environ 1 heure seront projetés ainsi que des films plus courts. Le programme sera disponible très rapidement
dans tous les lieux publics de Noyon ainsi que sur le site de la ville. Certains réalisateurs seront présents afin de pouvoir discuter avec le public de leur film.

 

Le programme ici

 

affiche 2012

 

 

Tous les 2 ans, le Centre interdisciplinaire de recherches archéologiques de la Somme (CIR AS) organise à Amiens le festival du film archéologique. En proposant, depuis 1990, à un large public de nombreux documentaires, les festivals successifs ont renouvelé la présentation du patrimoine archéologique. Le film offre en effet une vision attrayante de notre passé, appuyée sur une recherche scientifique débarrassée par l’image de son aspect rébarbatif. Il permet de faire découvrir, de la fouille à la reconstitution archéologique en passant par les travaux de laboratoire, les différentes étapes de la recherche archéologique.

 

Cliquez ici pour lire la suite

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 17:10
journaux012-copie-1
ABBEVILLE
Mille Vaches : projet déplacé à cause de vestiges archéologiques
Courrier Picard du lundi 28 janvier 2013

 

Les découvertes des archéologues sur le site ont conduit les porteurs du projet à déplacer de 50 mètres la future ferme des mille vaches.

Capture.JPGmillevaches.JPG

Michel Welter, associé de Michel Ramery dans le projet de ferme des mille vaches.


Un nouveau permis de construire a été déposé en début d'année par les porteurs du projet des mille vaches. Une ferme géante qui doit être implantée à cheval sur les territoires des communes de Drucat et Buigny-Saint-Maclou, aux portes d'Abbeville. Mais les opposants ne se réjouiront pas trop vite. Cela ne signifie pas que ce projet est remis en cause. Il est simplement déplacé d'une cinquantaine de mètres plus au sud, sur des terrains qui appartiennent également à l'entrepreneur Michel Ramery...

 

Cliquez ici pour lire la suite

 

Voir aussi notre article du 22 mai 2011 sur Buigny-Saint-Maclou

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 17:53

journaux012-copie-1

 

Ailly-le-Haut-Clocher. Diagnostic sur 1,4 ha, préalablement à l’aménagement d'un lotissement

(V. Lascour, Inrap)

 

*Une occupation antique matérialisé par quelques structures dont un fossé

 

*Une occupation du Haut Moyen-âge caractérisée par quelques structures. La période carolingienne est notamment représentée par une série de petites fosses circulaires se recoupant entre-elles qui pourraient être des silos

 

*La majeure partie de la parcelle diagnostiquée est concernée par une activité artisanale du Bas Moyen Age/période moderne qui s'organise autour d'une butte artificielle aménagée dans la partie sud-est. Sa partie centrale est occupée par au moins deux structures de combustion (fours à chaux ?). Une fosse dépotoir a livré un ensemble de céramiques habituellement lmiées à la transformation du lait

 

four.jpg

L'un des fours. Cl. Inrap.

 

*Dans la partie ouest du diagnostic, un grand enclos doté d'une entrée près de l'angle sud-ouest na pu être daté. D'autres fossés se greffent sur cet enclos et se développent hors emprise vers l’ouest.

 

Source : V. Lascour, rapport de diagnostic.

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 17:53

 


index.jpgsalon-noir.jpgLe salon noir

par Vincent Charpentier

Apollon au fond du puits :

découverte d’un sanctuaire antique au cœur du plateau picard.

maison radio09http://www.franceculture.fr/emission-le-salon-noir-apollon-au-fond-du-puits-decouverte-d%E2%80%99un-sanctuaire-antique-au-coeur-du-plate

 

Voici peu, personne ne savait qu’un vaste sanctuaire antique se trouvait sur la commune du Mesnil-Saint-Nicaise, dans la Somme).sa récente fouille mais aussi celle de deux puits,  de plus de 15 m de profondeur, révèlent aujourd’hui un remarquable ensemble d’objets à caractère votif dont d’exceptionnels bois sculptés, des ex voto dédiés au dieu Apollon.

Ces remarquables découvertes font-elles de ce site un sanctuaire des eaux, apportant santé et guérison ? Très probablement.

 

Capture.JPGblg.JPG


Invité(s) :
William Van Andringa, professeur d'Histoire des religions, université de Lille3,
Blandine Lecomte-Schmitt, archéologue, Inrap.
Marc Talon, archéologue, Inrap.
Gilles Prilaux, archéologue, Inrap.
Olivier Mignot, archéo-puits, Archéologue.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 00:00

logo CIRAS-copie-1

 

INVITATION

A LA 29è ASSEMBLEE GENERALE DU CIRAS

VENDREDI 8 FEVRIER 2012

20H30 salle Robida

 

index-copie-1.jpg

 

ORDRE DU JOUR

Bilan d'activité 2012

Rapport de trésorerie

Perspectives d'activités pour 2013

Election au conseil d’administration

 

film_14.gif

Projection du film : "Vivement le cinéma” de Jérôme Prieur (2011).

 

Un fabuleux voyage dans la préhistoire du cinéma, racontée par un précurseur oublié, Étienne-Gaspard Robertson. Le cinéma a été découvert au terme d’un foisonnement d’expériences et d’inventions qui a abouti, presque par accident, à l’invention par les frères Lumière, en 1895, du cinématographe, et aux féeries des premiers films de Méliès. Cent ans plus tôt, à la fin du Directoire, le physicien-aéronaute Étienne-Gaspard Robertson donnait déjà des séances de projection de sa "Fantasmagorie". Perfectionnant la lanterne magique, il faisait danser les diables et les spectres dans la nuit artificielle… D’outre-tombe (avec la voix du comédien Grégory Gadebois), il raconte comment, après lui, savants ou illusionnistes, artistes, photographes, inventeurs, tels Joseph Plateau, Émile Reynaud, Eadweard Muybridge, Étienne-Jules Marey ou Thomas Edison, cherchent à attraper le secret du mouvement. Leurs images fragiles et précieuses sont la préhistoire du cinéma. A l’issue de la projection, Jérôme Prieur répondra aux questions du public.

 

Pot de clôture spécial cinéma*
boisson-cocktails-9.gif
* merci de confirmer votre présence : f.payen@orange.fr ou 06 86 58 41 12

 

Animated-Gif-Cinema--38-.gif

Animated-Gif-Cinema--39-.GIF

 

Pour en savoir plus sur le film...

 

http://www.franceculture.fr/vivement-le-cinema-de-jerome-prieur

http://www.artevod.com/vivement_le_cinema

http://www.dailymotion.com/video/xtdj0p_vivement-le-cinema_creation 

http://television.telerama.fr/television/vivement-le-cinema-un-hommage-eclaire-au-pre-cinema,76316.php

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 18:21

logo CIRAS-copie-1Exposition

 

Le temps des Romains :

perception, mesure et instruments

12.gif

 

Le CIRAS vous convie le dimanche 3 février (14 h 30) au musée de Picardie à la visite de l’exposition “Le Temps des Romains : perception, mesure et instruments”. Elle sera animée par Noël Mahéo, Commissaire de l’exposition, conservateur en charge des collections archéologiques.

 

cadran.JPGDans les temps les plus reculés de l’Antiquité, les hommes (Egyptiens, Babyloniens, Chinois, juifs grecs et romains) ont pris conscience du temps qui passe et tenté de le mesurer. Ils ont mis au point des objets permettant de rythmer la vie : clepsydre, horloge à eau, cadrans solaires, et élaboré des calendriers.


L’exposition proposée repose sur la découverte récente d’un cadran solaire portatif d’époque romaine faite lors des fouilles archéologiques menées à Amiens à l’îlot de la Boucherie et la présence d’un autre cadran antique en alliage cuivreux découvert à Berteaucourt-les-Dames (Somme). Sur celui-ci, des noms de provinces romaines associés a des chiffres sont gravés a la pointe sèche. Il permettait d'apprécier grossièrement l'heure sous différentes latitudes de l'empire romain et d'apporter éventuellement des corrections en fonction du mois de l'année.

 

Ces deux petits objets sont exceptionnels : véritables montres antiques, on n’en connait que vingt-quatre pour l’ensemble du monde romain, réparties dans les musées européens (britanniques : Science Museum of London, British Museum de Londres, musée d’Oxford ; allemands : Mayence, Trèves ; italiens, Este, Herculanum, Appulée ; grecs : Samos …etc.) ou dans les collections privées.

 

Six sont présentés, les autres, le sont sous forme de poster.

 

L’ingénieur romain Vitruve signale de nombreux modèles de ces cadrans solaires portatifs destinés à ceux qui souhaitaient avoir l’heure sur eux et à ceux qui voyageaient. Les exemplaires trouvés lors des fouilles ont permis de confirmer la variété des cadrans antiques, du médaillon de bronze à la petite plaque en laiton, en bronze (Trèves) ou en os (Mayence) ; de l’anneau (Philippes en Grèce) au médaillon en forme de jambon à suspendre (à Herculanum en Italie).


Rassembler d’autres exemplaires de cadrans portatifs venus d’Europe, les comparer à des cadrans fixes comme celui conservé au musée de Louvre (scaphé de Carthage, un fac-similé) ou d’Allemagne (Gommersheim) et de Gaule Belgique, les montrer aussi représentés dans l’art antique (mosaïque de Trèves) permettent de réaliser la première exposition de ce genre, présentant des objets qui ne sont parfois jamais sortis des musées où ils sont conservés ou même qui n’ont encore jamais été montrés au public. Certains n’ont pu être prêtés pour des raisons de conservation ou de leur éloignement.


Enfin, des pièces d’une collection privée permettent de réaliser une frise du temps particulièrement riche, de l’antiquité
à nos jours.


logo CIRASCENTRE INTERDISCIPLINAIRE DE RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES DE LA SOMME
Correspondance : 5 rue Henri Daussy. 80044 Amiens cedex
mel : f.payen@orange.fr
Blog internet : http://www.associationciras.org/

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de association.ciras.over-blog.org
  • : Diffusion au grand public des résultats de la recherche archéologique, projections de documentaires, conférences, visites de sites et d'expositions, festival du film d'archéologie d'Amiens.
  • Contact

Nouveau site du CIRAS

Le Ciras a maintenant un site Internet pour compléter le blog! Venez nous rendre visite sur

http://associationciras.jimdo.com/

Recherche

cromagnon pt-21

Archives

Les archives du CIRAS

Dans les archives, retrouvez les séances de Cin'archéo, les conférences, les visites d'expositions classées par mois et par années.