Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 12:45

monnaie-tresors-5LE DEPOT MONETAIRE DE RUE - JULIA MAMAEA

 

0041

Julia Mamaea était la soeur cadette de Julia Soaemias, fille de Julia Maesa et nièce de Julia Domna, l'épouse de Septime Sévère. Au début du IIIe siècle elle épousa un chevalier romain et vécut à Arca (Tell Arqa, Liban) où elle mit au monde son fils Alexianus.... lire la suite

 

jm.JPG

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 19:05

 

avion026.gif

ROGER AGACHE ET L'ARCHEOLOGIE AERIENNE


Captureagache

 

Consacrant d'abord ses recherches à la Préhistoire, c'est en avril 1960 que R. Agache, grâce à un simple 24x36 d’amateur et un coucou de l'aéro-club d'Abbeville, s'initie à l'archéologie aérienne dont il affine progressivement les techniques.

 

Pendant deux décennies, il règne sans partage sur le ciel du département, accumulant des milliers d'heures de vol (1960-1979) et des dizaines de milliers de clichés qui contribuent à populariser fortement cette discipline.

 

Les indices topographiques, sciographiques, phytologiques, pédologiques, hygrométriques ainsi que les ombres portées, n’ont bientôt plus aucun secret pour lui. Malgré leur fugacité, tous sont mis à contribution pour détecter le maximum de vestiges enfouis. Désormais l'archéologie change d'échelle. Au terme de 20 ans de détection aérienne, un peu plus de 2900 sites protohistoriques et antiques sont découverts par R. Agache et, pour certains d’entre eux sauvés d’un oubli irrémédiable. En 1978, une synthèse en a été faite dans la Somme préromaine et romaine.


Captureagache-villa.JPG

 

Même si leur activité apparaît marginale, d'autres prospecteurs aériens méritent d’être signalés : John Kenneth Sinclair St Joseph, qui fait déjà figure de vétéran de la photographie aérienne quand débute R. Agache, François Vasselle qui a fait quelques tentatives dans le département et Christophe Chardonnet qui survole, de 1984 à 1987, le canton de Montdidier. Depuis la fin des années 1980, l’archéologie aérienne, faute de renouvellement de ses praticiens, a pratiquement disparu du paysage archéologique.

 

L’apport des détections aériennes ne saurait masquer certaines lacunes. Elles dépendent étroitement du substrat pédologique, des techniques culturales et des techniques de fondation ou de construction des habitats. Si elles permettent la reconnaissance de grandes séries typo-morphologiques (enclos circulaires, fermes indigènes, fana, villae), environ un cinquième des sites sont indéterminables. Faute d’informations complémentaires, ils restent, en attendant d’éventuelles fouilles archéologiques, classés dans la catégorie des fossés, substructions, aires humiques et autres habitats disparus qui ne peuvent être datés. Les clichés fournissent d’ailleurs une image à un instant particulier de la vie du site. Si des réaménagements sont parfois perceptibles, les phases d’évolution, qui vont parfois de la protohistoire au Bas-Empire ne peuvent être déterminées.

 

Depuis 1992, le CIRAS a entrepris de prospecter les sites repérés par R. Agache. A ce jour, près de 800 l'ont été.

 

Sur le document pdf : bibliographie, liste des rapports, site Web et filmographie de R. Agache.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 15:49

Samedi 17 septembre 2011

 

Conférence au musée boucher de Perthes à Abbeville

museeabbeville.JPG

 

Présentation de la campagne de fouilles archéologiques aux abords du muséé Boucher de Perthes par Tahar Ben Redjeb et Vincent Lascour.

 

DSC06037

 

DSC06038DSC06041

Tahar Ben Redjeb                                                                                         Vincent Lascour

 

Article du Courrier picard du 19 septembre 2011

 

DSC06042

 

DSC06045

Des semelles et des chaussures de cuir ont été bien conservées dans les niveaux tourbeux. (atelier de cordonnier)

 

DSC06044

 

DSC06047

 

DSC06048

Beaucoup de céramique, provenant de Normandie

 

 

 

Banquet gaulois des Ambiani à Pont Rémy

 

DSC06053

 

Au menu :

Cochon au miel et au cuminDSC06057

Fèves gauloises

Faisselle au miel et pignons

 

Boissons

Mulsum (vin miellé et épicé)

Medu (hydromel)

Vin de Lugdunum

Aqua simplex

Cervoise

 

DSC06054DSC06055

 

Pour des recettes gauloises et gallo-romaines, voir le site des Ambiani

Dimanche 18 septembre 2011

 

Visite des fouilles de la motte féodale de Toutencourt

 

Quelques images...

 

DSC06062

DSC06063

DSC06065

 

Voir l'article du blog sur Toutencourt

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 12:26

image transport 021

 

Voyage à Vincennes le 16 octobre 2011

 

 

Le CIRAS organise une visite du donjon de Vincennes le 16 octobre .

donjon

La circulaire et le programme

 

Pour en savoir plus sur le château de Vincennes, une vidéo avec des explications de Jean Chapelot, directeur de recherches au CNRS, spécialiste de l'histoire médiévale.

Vous pouvez aussi consulter l'article du blog sur le film "Le donjon de Vincennes, les coulisses d'une restauration" présenté à Cin'archéo, avec des liens vers le site du château de Vincennes.

 

En complément, visite libre du parc floral, où il sera possible de déjeuner.

DSC05417

En attendant, pour voir quelques photos, cliquez ici

 

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 23:28

bande-qui-defileCIN'ARCHEO

 

B… comme Babylone

CIN’ARCHEO vous convie à sa prochaine séance le vendredi 7 octobre (20 h 30) à la DRAC (Salle Robida, 61 rue Saint-Fuscien) au cours de laquelle sera diffusé “B… comme Babylone”, documentaire de 52’ réalisé en 2008 par Bernard George et produit par ARTE , Le musée du Louvre, Les Films du Tambour de Soie.


Capturecircul.JPGUne plongée parmi les trésors de la première grande capitale mondiale, à la fois ville maudite et berceau d’une civilisation fascinante, disparue il y a 3 000 ans et redécouverte à l’orée du XXe siècle. Salam Jawad, jeune iconographe d’origine irakienne, collecte des objets babyloniens afin de concevoir une encyclopédie en ligne. En sa compagnie, nous rencontrons quelques uns des spécialistes qui ont pu explorer le site de la ville disparue, aujourd’hui inaccessible, comme Béatrice André-Salvini du musée du Louvre, l’une des rares personnes au monde à lire le babylonien “dans le texte”, ou Joachim Marzahn, à Berlin, qui nous invitent à un formidable voyage dans le temps.


Grâce à leurs explications, nous pouvons admirer de près les trésors retrouvés de la cité mésopotamienne, depuis les splendides figurines miniatures jusqu’aux premières tablettes en argile témoignant de l’écriture cunéiforme…


Un nom qui fait rêver. La cité de Babylone est née en Mésopotamie il y a près de 5 000 ans. Disparue deux millénaires plus tard, elle fut seulement redécouverte à l’orée du XXe siècle. La célèbre porte d’Ishtar, exhumée en 1898 puis transportée pierre par pierre et reconstruite au Pergamon Museum de Berlin, de même que le code d’Hammurabi, conservé au musée du Louvre, ou les fameuses tablettes en argile couvertes de cunéiforme, sont autant de signes de la grandeur de cette civilisation.


Son histoire à travers les siècles est celle d’un mouvementbabylone.JPG
perpétuel qui oscille entre destruction et reconstruction.
À l’image de la tour de Babel, symbolisant aussi bien l’aspiration à l’unité que l’orgueil démesuré des hommes, Babylone, présentée dans la Bible comme l’anti- Jérusalem, a longtemps été source d’attirance et d’effroi… Reconstruite par Saddam Hussein puis investie par une base militaire américaine lors de la guerre en Irak, elle continue de faire rêver.


A l’issue de la séance, Bernard George répondra aux questions du public.

 

 

 

4 novembre : Archéologie de la Première Guerre Mondiale


logo CIRASCENTRE INTERDISCIPLINAIRE DE RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES DE LA SOMME
Correspondance : 5 rue Henri Daussy. 80044 Amiens cedex
mel : f.payen@orange.fr. Blog internet : http://www.associationciras.org/

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 23:21

Captureagache.JPG

 

Le CIRAS vous fait part du décès de Roger Agache samedi 17 septembre. Il avait 86 ans.

 

Article du Courrier Picard mardi 20 septembre 2011

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 17:50

 

journaux012-copie-1

 

Amiens (Le Chemin Noir).

Diagnostic sur 7092 m², préalable à la réalisation d'immeubles avec parkings souterrains (Jean-Luc Locht, Inrap, 2011).

 

 

 

chemin noir

Les sondages profonds ont permis la découverte d'artefacts du Paléolithique en position remaniée, au sein des graviers fluviatiles rattachés à la nappe dite de la Garenne. Leur âge exact est impossible à déterminer, mais, au vu de leur position topographique, il peut être estimé aux alentours de 450 000 ans. Ils témoignent ainsi de la fréquentation de la région par des groupes acheuléens durant les stades isotopiques 12 et 11.

 

                                                    artefact paléolithique. Cl. Inrap.

 


 

chemin noir2Ce diagnostic a permis la mise au jour de l'extrémité sud-est de la grande nécropole qui, d'après les sources et les découvertes anciennes, se développait le long de la voie romaine jusqu'à la rue Abladène. Entre 80 et 100 sépultures, orientées principalement NO-SE et NNO-SSE, alignées en rangées serrées, sont présentes dans l'emprise. La sépulture qui a été fouillée appartient à un homme grand et robuste, relativement âgé, inhumé dans un cercueil en bois. Elle n'était accompagnée d'aucun dépôt funéraire. D'après une datation C14, cette inhumation est datée entre 410 et 580 de notre ère.

 

Sépulture. Cl. Inrap

 

 

Source : rapport de diagnostic.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 17:40

monnaie-tresors-5Le dépôt monétaire de Rue : les monnaies d'Elagabal (204-222)

 

elagabal

 

Fils d'un patricien romain nommé Sextus Varius Avitus et de Julia Soaemias, petit cousin de Caracalla, Varius Avitus Bassanius1 avait pour arrière grand-père maternel Julius Bassianus, le beau-père de Septime Sévère, qui lui légua les fonctions de grand prêtre du Dieu solaire El Gabal, ou Héliogabale, vénéré dans la ville syrienne d'Émèse (aujourd'hui Homs). ....Lire la suite

 

elagabal2.jpg

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 18:24

monnaie-tresors-6

 

Le dépôt monétaire de Rue / 2 (Tahar Ben Redjeb)

 

Les monnaies de Julia Domna

  jd.JPG

Fille de Julius Bassianus, un notable syrien d'Émèse, elle devient en 217 la
seconde épouse de Septime Sévère dont elle eut pour fils Caracalla et Geta....lire la suite

 

Julia-domna.jpg

jdstatue

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 14:47

 

journaux012

 

Amiens. Fouille préventive d'Eric Binet (Inrap) sur 380 m² (2010).

 

Cette opération archéologique, menée dans le cadre d'un projet d’aménagement fouille EBINETpaysager de la ZAC « Gare-La Vallée » a permis de compléter les informations obtenues lors de la fouille de l’Ilot de la Boucherie en 2006-2007.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les traces d'occupations les plus anciennes correspondent à deux fossés de parcellaires, orientés est-ouest, de la première moitié du Ier s. ap. J.-C.

 

 

fouille-E-Binet-2.JPGLe site est ensuite arasé et remblayé pour laisser place à deux bâtiments correspondant aux entrepôts (horrea) dont des vestiges ont été retrouvés sur le site de l’Ilot de la Boucherie. Construits vers 70, ils sont incendiés vers 121/125. Ils sont longés par une voie en terre battue bordée de trottoirs couverts d'un portique.

 

Ci-dessus : Mur de la façade d'un des bâtiments (cl Inrap).

 

 

fouille-E-Binet3.JPG

 

 

 

 

La fouille a également permis de mettre au jour, là où elles étaient attendues, quelques murs et fondations massives en craie damée, postérieures à l’incendie. Elles appartiennent au théâtre en partie dégagé lors de la fouille de l’Ilot de la Boucherie. A noter que le squelette d'une adolescente a été retrouvé dans une des couches de constructions du théâtre.

 

 

Ci-contre : mur interne du théâtre et fondation du mur s'intercalant entre les deux demi-couronnes (cl. Inrap).

 

 

(Source : Rapport final d'opération)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de association.ciras.over-blog.org
  • : Diffusion au grand public des résultats de la recherche archéologique, projections de documentaires, conférences, visites de sites et d'expositions, festival du film d'archéologie d'Amiens.
  • Contact

Nouveau site du CIRAS

Le Ciras a maintenant un site Internet pour compléter le blog! Venez nous rendre visite sur

http://associationciras.jimdo.com/

Recherche

cromagnon pt-21

Archives

Les archives du CIRAS

Dans les archives, retrouvez les séances de Cin'archéo, les conférences, les visites d'expositions classées par mois et par années.