Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 15:40

journaux012

 

 

Samedi 23 Juin 2012

La Courrier Picard

LA BOISSELLE L'Histoire version terre à terre

 

 

Capture.JPGla-bss.JPGSi les enfants ont porté les casques jaunes, hier, c'était plutôt pour la frime. En revanche, ce week-end, les adultes auront l'obligation de les visser sur leur tête car ils auront le privilège de descendre dans les tranchées souterraines, pour de vrai!

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Journées de l'archéologie représentent l'une des rares occasions de se familiariser avec le site privé Glory Hole, à La Boisselle. En avant-première, c'étaient les enfants.

À La Boisselle, l'Histoire n'est pas terminée. Peu à peu, elle se précise et les trouvailles sont autant d'indices, qui peuvent être replacés dans leur contexte à la lumière des carnets remplis par les soldats de la Grande Guerre.

Hier, ce sont des collégiens et des élèves de primaire qui ont fait connaissance avec ce site privé, guidés par des bénévoles de La Boisselle study group et de The Somme remembrance association. Et des vocations sont nées!

Les bénévoles se sont attachés à se mettre à la portée des enfants, à travers quatre ateliers. «J'ai l'impression que je suis à la mer, là!», sourit une jeune fille, les mains dans le sable.

Dans ce bac, les enfants jouent de la truelle et de la pelle pour mettre au jour - «sans déplacer!» insiste l'animatrice - des objets. En d'autres mots, ils endossent le costume d'archéologue.

«Ça serait bien que ce type de rendez-vous soit la vocation du site, lâche Nicolas Corselle, président de The Somme remembrance association, l'une des chevilles ouvrières de l'événement. De toute façon, le bac est scellé, ça va rester!»

 

«C'est comme dans les films !»

Pour la deuxième étape, rendez-vous à l'abri du vent, dans un petit préfabriqué en bois, où quatre objets sont exposés tels des trésors. «Quel est cet objet», interroge le bénévole.

Les enfants réfléchissent et finalement, mis sur la piste, ils identifient la lanterne avec sa bougie. «Whaou, c'est comme dans les films», s'enthousiasme une fillette. «Comme dans Raiponce», précise une autre.

Après une présentation générale du site - où les fouilles sont surtout financées par des privés, dont la BBC - avec un second étudiant en archéologie, fidèle du lieu, les enfants prennent l'air au bord des trous de mines.

Du haut, les murs de la ferme se dessinent. «Là, c'était l'écurie», réussit même à préciser le jeune homme. La marche continue. Dans les rangs, toujours le même émerveillement, même si quelques petits se verraient bien faire du motocross dans les trous! Les questions fusent chez les CM1-CM2 de l'école Langevin, d'Albert.

Quand on s'approche des casques de chantier, les cœurs s'emballent. «On va aller dans les tranchées», interroge un bambin, tout sourire. Pour raison de sécurité, les écoliers ne pourront pas explorer les tranchées souterraines. Mais aujourd'hui et demain, c'est possible!

AUDE COLLINA

  • Visites du site Glory Hole de La Boisselle, assurées par plusieurs bénévoles, aujourd'hui et demain, de 10 à 12heures et de 14heures à 17h30. Gratuit.

 

journaux012

 

 

 

Courrier Picard

Samedi 23 juin 2012

 

Amiens, l'archéologie se dévoile

 

Aujourd'hui et demain se tiennent les Journées nationales de l'archéologie. Amiens Métropole y participe et ouvre plusieurs sites de fouilles au public.


Capture.JPGjournees-arkeo.JPGDeux journées pour découvrir le monde de l'archéologie. Tel est l'objectif de la 3e édition des Journées nationales de l'archéologie. Une manifestation à laquelle Amiens Métropole, au travers de son service d'archéologie préventive, va participer aujourd'hui et demain dimanche.

À cette occasion, plusieurs sites de fouilles actuellement en cours, à Amiens et Glisy, seront accessibles gratuitement au public.

Sur place, des archéologues, des conservateurs et des guides-conférenciers dévoileront toutes les facettes du monde de l'archéologie : techniques de fouilles, chantiers en cours et présentation des collections.

 

1 SUR LE CHANTIER DE LA CITADELLE D'AMIENS (photo)

Voici l'un des sites phares de ces Journées. Et pour cause. Dans le cadre du projet de réaménagement de la citadelle, le service d'archéologie préventive d'Amiens métropole mène, depuis octobre 2011, une vaste opération de fouilles. Samedi, de 9 à 18 heures et dimanche, de 9 à 17 heures, les membres de l'équipe présenteront leurs travaux.

«C'est l'occasion pour le public de découvrir le site et les fouilles en cours, explique Josabeth Millerieux, responsable du service. Car lorsque le chantier de réaménagement aura commencé, il y aura beaucoup moins de possibilités de visiter la citadelle. »

Au programme de la visite de 2 heures, le fruit des derniers mois de fouilles : les fortifications et le système de voiries de la ville (époque médiévale et Renaissance), un faubourg romain du Ier siècle ou encore une ancienne nécropole avec des restes de sépultures.

À noter que la maison du projet, qui retrace (entre autres) l'histoire de la citadelle depuis 2000 ans, sera également en accès libre de 9 à 18 heures. Rendez-vous Boulevard des Fusillés.

2 AU JARDIN ARCHÉOLOGIQUE DE SAINT-ACHEUL

Samedi et dimanche, de 14 à 16 heures, des visites-conférences du site seront organisées au Jardin, situé au 10, rue Raymond Gourdain. Pour les plus jeunes (6-12ans), des ateliers baptisés «On passe à la fouille » leur permettront de découvrir les méthodes des professionnels, de façon plus ludique.

3 AUX FOUILLES DE GLISY

Une exposition sur les 3 000 ans d'occupation humaine, à Glisy (11, rue du Vert Bout), sera visible aujourd'hui, à 11 heures.

4 AU MUSÉE DE PICARDIE

Au 48, rue de la République, place aux conférences de Noël Mahéo, conservateur en charge des collections archéologiques. À 14 h 30, le spécialiste évoquera l'histoire de la villa gallo-romaine de Salouël, au travers de nombreux documents, maquettes, reconstitutions et vidéo. Il fera également le point sur un phénomène mis à l'honneur par Roger Agache grâce à ses survols aériens : les villas gallo-romaines de la région d'Amiens.

Également au menu, aujourd'hui, à 17 heures, et demain, à 17 h 30, les fresques de la villa Boscoreale. Les peintures murales de la villa d'un certain P. Fannius Synistor à Boscoreale, découpées et détachées, ont été vendues et dispersées dans une dizaine de musées ; deux ont été restaurées et sont à découvrir au musée.

Enfin, dimanche, à 16 heures, le public découvrir les collections mérovingiennes et le christianisme. Un ensemble exceptionnel d'épitaphes de fidèles témoigne de la solide implantation du christianisme à Amiens dès le Ve siècle.

Un programme riche et qui ne manquera pas de satisfaire les amoureux d'histoire locale.

ALEXANDRA MAUVIEL

  

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de association.ciras.over-blog.org
  • : Diffusion au grand public des résultats de la recherche archéologique, projections de documentaires, conférences, visites de sites et d'expositions, festival du film d'archéologie d'Amiens.
  • Contact

Nouveau site du CIRAS

Le Ciras a maintenant un site Internet pour compléter le blog! Venez nous rendre visite sur

http://associationciras.jimdo.com/

Recherche

cromagnon pt-21

Archives

Les archives du CIRAS

Dans les archives, retrouvez les séances de Cin'archéo, les conférences, les visites d'expositions classées par mois et par années.